Les avantages et inconvénients d’un chauffe-eau thermodynamique


Un chauffe-eau est un appareil domestique, agricole ou industriel qui sert à produire de l’eau chaude.
Plusieurs sources d’énergies peuvent être utilisées : énergie solaire, électricité, gaz, fioul, thermodynamique (géothermie),
pompe à chaleur air / eau et ballon thermodynamique. Quel que soit le type d’énergie, gaz ou électricité, un ballon d’eau chaude à
accumulation fonctionne par stockage d’un volume d’eau et demande un temps donné pour sa mise en température.


Qu’est-ce qu’un chauffe-eau thermodynamique ?

Un chauffe-eau thermodynamique utilise le principe de l’aérothermie pour chauffer l’eau sanitaire.
Les calories présentes naturellement dans l’air sont récupérées par une pompe à chaleur pour transmettre la chaleur à l’eau du ballon.
C’est donc un appareil qui utilise une énergie contenue dans l’air ambiant gratuite, inépuisable, propre, sans rejet de gaz à effet de serre, mais l’électricité est également nécessaire pour le faire fonctionner.
L’électricité est produite en France à partir du nucléaire à 77 %. Le chauffe-eau thermodynamique récupère en théorie au maximum 70 % de l’énergie contenue dans l’air qui est très instable par nature. La température varie fortement entre les heures de la journée et les circonstances, vent, humidité, nuages, ombre, etc.

Comment fonctionne un chauffe-eau thermodynamique ?

Le principe est simple : une pompe à chaleur a été intégrée à un ballon d’eau chaude type électrique. Leur fonctionnement est simple : l’aspiration de l’air ambiant (soit l’air extérieur ou l’air extrait de la VMC) permet de récupérer les calories et les transmettre à l’eau stockée dans la réserve du ballon. Les fabricants annoncent généralement des Cop (coefficients de performance) de 3,3 à 3,7. En théorie, lorsque l’appareil consomme 1 kWh d’énergie électrique, il restitue 3,3 à 3,7 kWh pour chauffer l’eau chaude sanitaire.